Retour vers la page Accueil
Les ailes volantes Northrop
Page précédente
Page suivante
IV. Les JB-1 et JB-10
  Création/Mise à jour : 21/05/2003
I. Le XP-56 Black Bullet
II. Les MX324 et MX334
III. Le XP-79 Flying Ram
IV. Les JB-1 et JB-10
V. Le X-4 Bantam
VI. Le XB-35
VII. Le YB-49
VIII. Le YRB-49

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plan 3 vues du JB-1

Origine du projet : pour répondre à la menace nouvelle des bombes volantes allemandes (V-1), Northrop proposa à l'USAAF, en 1944. une aile volante à réaction, non pilotée et transportant deux bombes.

Nombre d'exemplaires construits : treize. Un planeur piloté JB-1. Une bombe volante JB-1 et onze bombes volantes JB-1 modifiées en JB-10.

Matériaux principaux de construction : magnésium et alliage d'aluminium.

JB-1

Configuration générale : le JB-1 était une aile volante biréacteur pourvue d'élevons en bord de fuite. La section centrale, surmontée d'une dérive, intégrait la motorisation et la prise d'air. Les deux bombes se logeaient dans deux bidons cylindriques, de part et d'autre de la section centrale. Le JB-10, propulsé par un seul pulsoréacteur, abritait ses deux bombes dans le fuselage.

JB-1

Spécifications :
JB-1 JB-10
Envergure :
8,63 m 8,89 m
Longueur :
3,21 m 3,65 m
Hauteur :
1,38 m 1,47 m
Surface alaire :
14,40 m2 15.14 m2
Capacité en carburant :
893 litres 889 litres
Profils aérodynamiques :
Naca 66, 2-018 Naca 66,2-018
Masse :
Au décollage :
3 213 kg 3 271 kg

Motorisation du JB-1 : deux réacteurs Général Electric type B1 développant chacun une poussée de 180 kg.

Motorisation du JB-l0 : un pulsoréacteur Ford type PJ-31-1 de 410 kg de poussée, dérivé américain du moteur Fiesler du V-1.

Performances spécifiées du JB-1 :

vitesse de décollage : 260 km/h ; vitesse de croisière : 730 km/h ; distance franchissable : 1 080 km.

Performances spécifiées du JB-10 :

vitesse de décollage : 350 km/h ; vitesse de croisière : 685 km/h ; distance franchissable : 300 km.

Charge offensive du JB-l : deux bombes de 910 kg.

Charge offensive du JB-10 : deux bombes de 830 kg.

Chronologie du projet JB-1/JB-IO :

1er juillet 1944 : Northrop reçoit un contrat de l'USAAF (W33-038 ac-4142) pour la construction de treize JB-1, dans le cadre du projet MX-543.

27 août 1944 : premier vol du JB-1 en version planeur à Muroc (pilote Harry Crosby). Evaluation de la configuration aérodynamique et du dispositif de contrôle automatique développé par Hammond Instrument Company.

7 décembre 1944 : premier vol de la bombe volante JB-1 depuis la base d'essais d'Eglin (Floride). Le JB-1 est monté sur un chariot placé sur une rampe de décollage horizontale de 150 m de longueur. Ses réacteurs sont allumés tandis que deux fusées à poudre Monsanto propulsent le chariot sur la rampe. Le JB-1 s'écrase peu après le décollage.

19 février 1945 : l'USAAF décide d'abandonner les réacteurs Général Electric type B-1 au profit d'un seul pulsoréacteur Ford PJ-31-1. Les onze JB-1, ainsi remotorisés, deviennent des JB-10.

6 avril-19 décembre 1945 : dix JB-10 sont tirés depuis la base d'essais d'Eglin. Le chariot d'accélération est propulsé par cinq fusées à poudre Tiny Tim. Seulement deux succès partiels sont enregistrés le 13 avril et le 1er octobre 1945.

Janvier 1946 : abandon du projet (causes : échec technique et fin de la Seconde Guerre mondiale).

Musée : le planeur JB-1 est conservé au Western Muséum of Flight (Hawthorne. Californie). Le sort du onzième JB-10 est inconnu.

Sources :

La saga des ailes volantes Northrop (Air fan Hors série. Yves Candal)

Page précédente

Les ailes volantes Northrop

Page suivante