Retour vers la page Accueil
Le Mikoyan Ye-50
Page précédente
Page suivante
I. Histoire
Translate : in English in Spanish in German Création/Mise jour : 06/10/2003

I. Histoire

II. Histoire -Suite-

 

Ye-50

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Ye-50 a été étudié en 1954. Bien qu'appartenant à la famille Ye-2/Ye-2A, les ancêtres du Mig-21, il en différait par bien des points. Le GMP tout d'abord qui était composé d'un réacteur Mikouline AM-9Ye de 3 724 daN (3 800 kgp) et d'un moteur-fusée à propergols liquides Douchkine S-155 de l 274 daN (l 300 kgp). Des détails extérieurs aussi, tel l'allongement du fuselage nécessité par les trois réservoirs de propergols du moteur-fusée (combustible, acide A, peroxyde d'hydrogène T) et l'installation de la chambre de combustion au-dessus du culot de fuselage.

Au pied de la dérive, qui a été surélevée, se trouvaient la commande des accessoires et les turbopompes alimentant la chambre de combustion du moteur-fusée. Le col de tuyère du réacteur et celui du moteur-fusée étaient sur un même plan. Sous le fuselage, il y avait deux canalisations, plaquées sur le revêtement, dont l'intérieur était traité contre la corrosion des acides et qui étaient destinées à servir si nécessaire de vide-vite en combat. Elles débouchaient dans le plan du col de tuyère réacteur.

Le réacteur AM-9Ye se distinguait du AM-9B de série par des modifications élargissant son domaine d'utilisation en combat (altitude et vitesse), compte tenu de l'appoint apporté par le moteur-fusée.

Ye-50-1

Par contre la partie avant du fuselage, la voilure, le stabilo et le train d'atterrissage ne furent pas modifiés, ces éléments ayant fait l'objet d'études approfondies sur les Ye-2 et ayant bien été maîtrisés par les unités de fabrication. Le Ye-50 est armé de deux canons NR-30. Trois prototypes furent construits entre 1955 et 1957.

Le Ye-50-1 sorti en décembre 1955 fit son premier vol le 9 janvier 1956 (le même jour que le Ye-5) piloté par V.G. Moukhine, qui appartenait au LU MAP (Institut d'essais en vol du ministère de l'Industrie aéronautique) et c'est le 8 juin 1956 qu'eut lieu le premier vol avec moteur-fusée. Les essais constructeur du Ye-50-1 prirent fin le 14 juillet 1956 après le 18e vol, le pilote s'étant posé avant le seuil de piste et l'avion ayant été détruit.

Le deuxième prototype, le Ye-50-2, fut rapidement achevé et c'est un pilote du LII MAP, V.P. Vassine qui fut chargé des essais. Il différait du Ye-50-1 par la forme modifiée de l'extrémité arrière du fuselage et par un ajout surnommé "couteau" sur le bord de fuite de la gouverne de direction destiné à augmenter la surface globale de l'empennage vertical.

Ye-50-2

Plusieurs records d'altitude et de vitesse officieux furent battus avec le moteur-fusée allumé. C'est ainsi que Vassine atteignit le 17 juin 1957, l'altitude de 25 600 m et, un peu plus tard, la vitesse de 2 460 km/h (Mach 2,33).

Sources :

Docavia n 33 'Les avions Mig'; Auteurs : R.A. Belyakov & J. Marmain

Page précédente

Le Mikoyan Ye-50

Page suivante