Retour vers la page Accueil
Douglas XB-42 Mixmaster & XB-43 Jetmaster
Page précédente
Page suivante
I. Le XB-42
Translate : in English in Spanish in German Création/Mise jour : 11/10/2003
I. Le XB-42 Mixmaster
II. Le XB-42 A
III. Le XB-43 Jetmaster
IV. Le YB-43

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Allison V-1710

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Douglas XB-42 Mixmaster fut le premier bombardier Américain à atteindre les 400 Mille/heure (644 km/h). Bien qu'il fut un des appareils les plus avancé à la fin de la guerre, il ne fut jamais produit en série parce que l'apparition des avions à réaction le rendait obsolète. Les moteurs du Mixmaster développaient une puissance à peu près identique à celle du De Havilland Mosquito mais le bombardier Américain emportait deux fois plus de chargement en bombes à la même vitesse.

Le bombardier de Douglas était également équipé d'un puissant armement défensif. E.F. Burton, ingénieur responsable des études chez Douglas, a conçu un bombardier propulsé par deux moteurs installés à l'intérieur du fuselage.

Cette innovation permettait de réduire la traînée d'un tiers comparé à des bombardiers plus conventionnels. Par rapport au Boeing B-29 Superfortress, Burton voulait un avion plus rapide qui emporterait un chargement semblable et avec un équipage de seulement 3 personnes au lieu des 10 aviateurs requis pour le B-29. Burton pensait que son Mixmaster exigerait seulement la moitié de l'équipe au sol de maintenance du Superfortress et pour seulement un tiers du prix du grand quadrimoteur de Boeing.

Le XB-42

Douglas soumet ces études à l'Army Air Force (future USAF) dans une proposition non sollicitée en mai 1943. En juin 1943, l'AAF attribue à Douglas un contrat pour deux prototypes et un fuselage d'essai statique. Burton et son équipe terminent une maquette en septembre et le premier prototype en mai 1944.

Le pilote et le copilote du Mixmaster étaient installé sous des canopées séparées en plexiglas tandis que le troisième membre d'équipage, un navigateur/bombardier, était derrière une bulle en plastique transparent dans le nez. La clé des performances exceptionnelles du XB-42 résidait dans son système de propulsion. Deux moteurs Allison V-1710 étaient monté dans le fuselage, juste derrière l'habitacle. La masse des moteurs expliquait cet emplacement dans le fuselage pour placer le centre de gravité au niveau des ailes.

Les moteurs actionnaient des hélices contrarotatives placées dans la queue du bombardier. Un ensemble d'arbres d'entraînement transmettait la puissance de chaque moteur à la boîte de transmission des hélices dans la queue.

Le XB-42

Un de ces arbres d'entraînement était également monté sur le Bell P-39 Airacobra. Le stabilisateur vertical avait une partie dorsale et une ventrale qui servait également à empêcher les hélices de heurter la piste.

L'appareil était équipé de deux tourelles à deux mitrailleuses et télécommandées par le copilote. La soute à bombes pouvait emporter 3600 kg. Pour des missions spéciales, les portes pouvaient rester entrouvertes pour loger une bombe de 4500 kg.

Le bombardier a effectué son vol inaugural le 6 mai 1944. Plusieurs problèmes mineurs ont été rencontrés mais ceux-ci ont été vite résolus. L'avion a non seulement atteint la vitesse prévue, mais il a aussi dépassé le rayon d'action contractuel. Le deuxième prototype a rejoint le programme d'essai en vol en août 1944.

L'image ci-dessous est publié avec l'aimable autorisation de Bill Bielauskas ( Vintage & Veteran Warbirds) et ne peut être utilisée sans son autorisation.

Le XB-42

Page précédente

Douglas XB-42 Mixmaster & XB-43 Jetmaster

Page suivante